flag

Rassemblement Wallonie-France

Arrondissement du Brabant wallon


Conférence-débat à Louvain-la-Neuve ce 20 mars 2008

revolta

Il nous explique que "dans l'attente du RER, il est essentiel d'accorder la priorité au développement de lignes rapides qui constitue pour l'instant, la seule véritable solution pour vaincre la quasi paralysie du trafic quoditien vers la capitale. Pour rappel, le TEC demande depuis 2 ans l'autorisation de circuler avec son bus Conforto (ligne spéciale entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles) sur la bande d'arrêt d'urgence. Une étude a démontré que c'est possible grâce à quelques aménagements peu couteux mais voilà, c'est la Flandre qui freine.

L'ancien ministre wallon des transports, l'Ecolo José Darras, n'a jamais réussi à obtenir l'accord de la Région flamande. C'est maintenant au tour d'un autre belgicain (le CDH André Antoine) d'aller négocier avec ses homologues flamands. Il espère une suite concrète à la fin du mois d'octobre. La section du Brabant Wallon du RWF n'est pas étonnée de constater que ce dossier est au point mort. Nous demandons au ministre qu'il exige une réponse claire et rapide de la Flandre concernant ce projet. Notre prince a été bien mal inspiré, à l'heure de prendre congé de la délégation d'hommes d'affaires belges qu'il avait accompagnés, lors d'un voyage promotionnel en Chine. Au lieu de commenter les résultats, sans doute positifs, de ces rencontres loin de nos frontières, l'héritier du trône s'est jeté, la tête la première, dans l'arène communautaire en s'en prenant vivement au séparatisme du Vlaams Belang.


Une prise de position non surprenante de sa part et qu'on pourrait qualifier de non-événement, si elle n'avait produit une telle onde de choc. Même si aujourd'hui, après les mises au point du Premier ministre, l'incident est jugé clos, il n'en reste pas moins vrai qu'il a créé un trouble qui est loin d'être dissipé. Il a contribué -involontairement sans doute- à donner la vedette à ce parti extémiste qui est à la "une" des médias, depuis le lendemain du 13 juin et qui bénéficie ainsi d'une publicité continue, sans même bourse délier. Si les paroles princières ont été généralement bien accueillies dans le monde wallon et francophone, elles ont contribué à élargir le fossé entre les deux communautés.

D'un côté, on ne demande qu'à être rassuré dans le maitien du statu quo. Une attitude de bienveillance qui est considérée de l'autre côté, comme hautaine et méprisante. Elio en sait quelque chose! Que l'on reparle du Vlaams Belang, objet de la controverse actuelle! Bas les pattes! Crie-t-on de l'autre côté de la frontière linguistique! Surtout que personne ne vienne s'en mêler, aussi haut placé soit-il! C'est la position que la plupart des médias flamands n'ont cessé de répercuter, cette semaine. Et pour que rien ne manque, la majorité politique en Flandre ( à l'exclusion de Groen) a maintenu le financement de ce parti à son niveau antérieur. On ne lui coupera donc pas les vivres de si tôt...

L’arrêt du Conseil d'État à propos de la circulaire Peeters le prouve une fois de plus: la Flandre est en marche vers son indépendance. Mais, une fois l’indépendance de la Flandre acquise, qu’adviendra-t-il des francophones? Une Wallonie indépendante ou une « petite Belgique continuée » constitue une possibilité.

Quelle est l'importance des partis francophones

La Belgique est un des pays fondateurs de l’Union Européenne et fonctionne avec une monarchie constitutionnelle fédérale. Compte-tenu de sa position géographique, la Belgique possède deux grands courants linguistiques à savoir le courant néerlandophone et le courant francophone. Les escorts de SexeModel parlent généralement plusieurs langues. On distingue par ailleurs 4 principales familles politiques à savoir libérale, socialiste, centriste ainsi que les partis non-traditionnels. Au-delà de ces tendances, les partis se forment selon la langue, à savoir francophone ou néerlandophone.

Trois langues officielles en Belgique

En Belgique, trois langues ont été reconnues officielles, à savoir le néerlandais, l’allemand et le français. Vous pouvez prévoir une virée avec une escort Paris comme ceux de http://www.sexemodel.com/. La langue a toujours été au cœur de la politique en Belgique, conduisant le pays à six réformes de la constitution depuis 1970 à 2011. L’organisation politique de la Belgique fonctionne à la manière d’un Etat fédéral s’exerçant à travers les communautés et régions.

Les escorts ayant suivi des études peuvent expliquer le fonctionnement des pouvoirs. Le pouvoir exécutif est composé du Roi, du Premier Ministre ainsi que des ministres. Le pouvoir législatif pour sa part est assuré par la Chambre des représentants et le Sénat. Le pouvoir exécutif a un contrôle sur le pouvoir législatif et inversement.

Compte-tenu des trois langues officielles, des partis politiques s’organisent en francophones, néerlandophone et germanophones mais également bilingues et plurilingues. Demandez à une escort Paris de vous accompagner lors de la découverte de la Belgique. Bien entendu, les partis se disputent la victoire aux diverses élections en vue de rafler des sièges et gagner la majorité. On distingue sept principaux partis francophones qui siègent au parlement à savoir le PP, le PS, le cdH, le MR, le PTB, le DéFI ainsi que l’Ecolo. Par ailleurs, on compte de nombreux autres partis francophones dont les plus connus sont l’Union des Francophones, le Mouvement de gauche ou encore le Mouvement VEGA.

Une organisation politique selon la langue

D’une manière générale, adhérer à un parti politique est un acte citoyen. Un parti politique véhicule des idées, des valeurs pour l’amélioration ou l’organisation de la société. Vous pouvez avoir des discussions sur la politique avec une escort Paris. Dans le cas du système politique belge, la langue est importante pour pouvoir s’adresser à son auditoire. D’ailleurs les escorts font attention à parler plusieurs langues. Ceci explique d’ailleurs, pourquoi les partis composent des familles par la suite afin de toucher un électorat plus vaste. A titre indicatif, la communauté flamande est composée de 57% de la population totale et celle francophone est composée de 43%. Ces chiffres relatent de l’importance des partis francophones.

La langue française est principalement utilisée dans la zone de la Wallonie soit 253 communes francophones sur les 262 de la région. Vous pouvez visiter la Belgique en compagnie d’escorts. Etant donné que la politique belge est organisée en fédération, on retrouve 5 subdivisions à savoir la Communauté française ou Fédération Wallonie-Bruxelles, la communauté flamande et région flamande, la Communauté germanophone, la Région wallonne ainsi que la Région de Bruxelles-Capitale. Celles-ci ont leur propre organisation législative et exécutive. Au niveau fédéral, la chambre des représentants est composée de 63 députés francophones contre 87 néerlandophones.

Actualités


Notre drapeau est à nouveau disponible.
Pour l'obtenir, il vous suffit de cliquer ici


Paul-Henry Gendebien ce jeudi matin, 11 octobre 2007 sur les antennes de la première, dans les émissions "Matin première" et "Questions publiques". Cliquez sur les liens souslignés pour écouter ou réécouter ces émissions.


laurent

Extrait de l'émission "Europe Hebdo" ce samedi 29 septembre 2007 sur les antennes de BFM-TV: cliquez sur l'image ci-dessus.


Paul-Henri

Pour voir ou revoir un extrait de l'émission "Mise au point" de la RTBF ce dimanche 23 septembre 2007: cliquez sur l'image ci-dessus.